Perte de poids pour les soignants. 6,5 kilos, c’est la perte de poids moyenne observée chez un patient Covid hospitalisé


perte de poids pour les soignants

J'ai perdu kilos". Le 21 avril dernier, donnant des nouvelles rassurantes de son état de santé après avoir contracté le Covid, Michel Boujenah se réjouissait presque de sa perte de poids dans l'émission confinée, le Jarry Show.

PERDE DU POIDS EN CONFINEMENT - Comment j'ai perdu 4kg en 3 semaines

Quelques jours avant cette interviewl'acteur, réalisateur et humoriste avait déjà évoqué, parmi d'autres, ce symptôme depuis observé chez de très nombreux patients infectés par le SARS-CoV J'ai des courbatures, de la fièvre J'ai tout. Le gros, gros problème, c'est que je meurs d'envie d'avoir faim, et je n'ai pas faim", détaillait-il sur i24News.

perte de poids pour les soignants

Sept mois plus tard, une étude en cours de publication, portant sur patients hospitalisés pour Covid, révèle que la perte de poids moyenne observée chez ces derniers est justement de cet ordre là : 6,5 kilos.

Chez certains, comme Joseph-Robert, 67 ans, l'amaigrissement est bien plus dramatique.

Les ingrédients de la perte de poids M. Guillermin Spahr A. Golay Rev Med Suisse ; volume 2.

Toute l'info sur Les dernières infos sur l'épidémie A quel stade en est l'épidémie, département par département? La mise en garde de soignants A l'instar des malades du cancer, les victimes d'une forme grave du Covid sont donc particulièrement concernés par la dénutrition.

perte de poids pour les soignants

En outre, plusieurs facteurs spécifiques à cette infection exposent au risque de dénutrition. Certains sont non seulement inconscients de la gravité du problème, mais en plus se réjouissent de perdre du poids, se désole-t-il.

D'autres "ne comprennent pas comment on peut être dénutri dans une société d'abondance", ajoute Jérôme Guedj, l'un des coordinateurs de la première "semaine nationale de la dénutrition", qui s'achèvera jeudi et sur laquelle il mise, avec le concours d'autres soignants et militants, pour éveiller les consciences.

perte de poids pour les soignants

Car, si le grand public ne lui prête guère attention, la dénutrition peut bel et bien tuer. Par conséquent, même s'il n'est pas toujours aussi spectaculaire, l'amaigrissement rapide doit toujours inquiéter, souligne le Pr Eric Fontaine.

perte de poids pour les soignants

Car le malade qui se dénutrit va essentiellement perdre des muscles, plutôt que de la graisse - le phénomène est donc alarmant y compris pour des personnes obèses ou en surpoids - et cela va altérer ses défenses infectieuses. Et la majorité des sondés pense - à tort également - qu'il est normal de maigrir quand on a une maladie grave, ou en vieillissant. Or, "vieillir ne fait pas maigrir", martèle Agathe Raynaud-Simon, gériatre à Paris.

En revanche, plus on vieillit, plus des pathologies diverses font perdre l'appétit, explique-t-elle.

perte de poids pour les soignants

Dès le mois d'avril, la revue médicale de référence, adressait une piqure de rappel perte de poids pour les soignants plus opportunes dans le contexte actuel.